Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Ali Birouni

Pour compléter notre article de la semaine passée et mieux étayer notre propos, nous vous proposons " le roi des aulnes" de Goethe où le dramaturge et poète Allemand, dans sa célèbre ballade datée de 1782, fait jouer un rôle sinistre au "Roi des Aulnes", reflétant un sentiment d'inquiétude devant cet arbre qui pousse au bord des marécages, dans la brume, qui, de loin, lui donne un aspect fantomatique et épouvantable.
" Dans le forêt du charme et des merveilleux rites
  Gnomes compatissants pendant que je dormais
  De votre main, honnêtes gnomes vous m'offrîtes
  Un sceptre d'or, hélas! pendant que je dormais"

Le Roi des Aulnes de johann Wolfgang Goethe

Qui chevauche si tard dans la nuit dans le vent?
C'est le père avec son enfant,
Il serre le garçon dans ses bras,
Il le tient fermement, il le garde au chaud

Mon fils, pourquoi caches-tu ton visage d'effroi?
Père, ne vois-tu pas le Roi des Aulnes?
Le Roi des Aulnes avec couronne et traîne?
Mon fils, c'est une traînée de brouillard.

Toi cher enfant, viens, pars avec moi!
Je jouerai à bien de jolis jeux avec toi,
Il y a tant de fleurs multicolores sur le rivage
Et ma mère posséde tant d'habits d'or

Mon père, mon père, n'entends-tu pas
Ce que le Roi des Aulnes me promet doucement?
Calme-toi, reste calme, mon enfant,
Le vent murmure dans les feuilles mortes

Veux-tu, gentil garçon, venir avec moi,
Mes filles doivent t'attendre déjà
Mes filles mènent la ronde nocturne,
Elles te bercent, dansent et chantent

Mon père, mon père, ne vois-tu pas là-bas
Les filles du Roi des Aulnes cachées dans l'ombre?
Mon fils, mon fils, je le vois bien
Les saules de la forêt semblent si gris.

Je t'aime, ton joli visage me touche
Et si tu n'es pas obéissant, alors j'utilserai la force!
Mon père, mon père, maintenant il me saisit
Le Roi des Aulnes me fait mal

Le père frissone d'horreur, il chevauche promptement,
Il tient dans se bras l'enfant gémissant
Il parvient au village à grand effort
Dans ses bras l'enfant était mort.



Zygel - Schubert - Erlkonig
envoyé par nikkojazz.

Une vidéo entière de  Franz Schubert sur YouTube: link
Voir aussi la version Française: link

Commenter cet article

Callophrys 04/11/2009 12:01


en cherchant l'article que j'avais ecrit je me suis perçue que la video avait disparu...je vais la retrouver...
http://decoupsdecoeurenpassions.over-blog.com/article-5764258.html


Faaxaal 13/10/2009 08:20


Bonjour,

Un petit mot pour vous informer que je ferme progressivement ma communauté dont je n'ai pas vraiment le temps de m'occuper.

Je préfère m'occuper de mon nouveau blog FAAXAAL sur lequel je mets progressivement mes 25 Go de photos. Ces photos sont
gratuites et libres de droits. Vous pourrez donc les utiliser pour vos blogs et autres publications.

Vous pouvez vous aussi publier des photos sur FAAXAAL. Toutes les infos figurent sur la page d'accueil.

Je vous remercie d'avoir participé à la communauté "Nature, faune et flore".

Cordialement,

Kriss


mohal 18/10/2009 10:29



Dommage et merci pour les photos.