Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par mohal

Parler des barrages du Djurdjura sans évoquer les bassins versants est un non sens, c'est pourquoi nous consacrons l'article d'aujourd'hui à ce sujet:

Qu'est-ce que c'est qu'un bassin versant:

Un bassin versant est une aire géographique qui correspond à l'espace de réception des précipitations, des écoulements de surface et souterrains vers un même et unique cours d'eau. 
La ligne de partage des eaux est une ligne de relief ( les crêtes), de part et d'autre de laquelle ruissellent les cours d'eau ( quelle que soit leur importance). La ligne de relief est la frontière qui sépare deux bassins versants ( cf. notre article du 2 août passé  Le canyon de Kouriet). Mais ce n'est qu'apparence, car "le bassin versant réel" prend en compte les eaux souterraines et de ce fait, ne respecte pas les limites géographiques du " bassin versant topographique".

Pourquoi sécuriser un bassin versant:

L'une des raisons premières qui répond à cette question est la nécessité de pérenniser des ressources hydriques difficilement acquises, et au prix fort. Pour ce faire, et afin de ne pas reconduire les mêmes erreurs que par le passé ( envasement des barrages de Ksob à M'sila, Kais dans les Aurès, Keddara dont le taux de remplissage n'est que de 51%)...), il convient de mener une lutte implacable contre l'érosion qui encourage toutes sortes de charriages, grâce aux eaux torrentielles et qui finissent par emplir les fonds des barrages, réduisant ainsi, petit à petit, de leurs capacités de stockage. En un mot, il s'agit de faire en sorte que ces barrages continuent à tourner au maximum de leurs capacités dans les décennies à venir.

Comment sécuriser un bassin versant: 

En matière de lutte anti-érosive, le technicien est appelé à:

1- Réduire les incidence de l'intervention de l'homme sur les milieux naturels en luttant contre les incendies de forêt, les défrichements incontrôlés, un choix judicieux des systèmes de cultures,  un contrôle des processus d'urbanisation...
2- Intervenir directement dans les plantations d'arbres forestiers, voire fruitiers et même dans des aménagements tels que la constructions de gabions, le drainage des abords de routes...

Conclusion:

Les services techniques des Wilayas de Bouira et de Tizi-Ouzou, respectivement les directions des forêts, de l'hydraulique, de l'agriculture, de l'environnement, de l'urbanisme ont la lourde responsabilité de conjuguer leurs efforts et de coordonner leurs actions en apportant une attention soutenue à la stabilisation des bassins versants qui sont en amont des ouvrages nouvellement réceptionnés.



Croquis d'un bassin versant 
( dessin anonyme) 


Lemaghreb  du 29-09-2009 


"De nouveaux barrages bientôt réalisés à Tizi Ouzou, Relizane et Souk Ahras

Le ministre des Ressources en eau, M. Abdelmalek Sellal, a procédé hier au lancement de la réalisation de l'un des premiers projets inscrits dans le programme du nouveau plan quinquennal 2010/2014, en l'occurrence le barrage de Souk Tlata dans la wilaya de Tizi Ouzou, d'une capacité de 150 millions de m3. Les travaux de réalisation de ce barrage, qui est considéré comme le deuxième plus important barrage de la région après celui de Taksebt, débuteront à partir de 2010. " Ce barrage alimentera en eau potable les villages et douars situés au sud de la wilaya, à savoir Draâ El-Mizane, Boghni, Tizi Ghenif, les Ouadhias, et Azzefoun ", a souligné le ministre lors de sa visite de travail et d'inspection qu'il a effectuée hier dans la wilaya de Tizi Ouzou. M. Sellal a fait savoir en outre, que ce projet est parmi les 5 barrages qui devraient être réalisés en 2010 et dont les appels d'offres ont été lancés récemment. Trois autres barrages seront lancés à partir de l'année prochaine à savoir celui de Tizi Ouzou, Relizane, et Souk Ahras. Ainsi, 19 nouveaux barrages sont programmés pour le plan quinquennal 2010/2014, dont la plupart des études sont terminées à rappeler le ministre. Au sujet des 200 familles habitant la région de Souk Tlata, le ministre a assuré que ces derniers seront également indemnisés et toutes les mesures ont été prises afin de réaménager la zone. " Je prendrai toute la responsabilité, je veillerai à ce que toutes les familles soient indemnisés, soit par une somme d'argent soit par des logements après consultation des habitants et les responsables locaux, bien évidemment", a-t-il affirmé, avant d'ajouter dans le même ordre d'idées : " A ce propos, une enveloppe de 600 millions de DA a été déjà débloquée par le budget de l'Etat en faveur de ces familles et quelque 80 logements sont fin prêts pour les accueillir ", a-t-il indiqué. Au cours de sa visite le premier responsable des ressources en eau s'est également rendu sur les chantiers de plusieurs projets. Il a inspecté notamment la station de pompage de la région dont le taux d'avancement des travaux est estimé à 95%. M. Sellal a par la suite visité la station de traitement des eaux, laquelle, une fois opérationnelle, offrira une capacité de traitement de 350.000 m3/j. En ce qui concerne les liaisons de transfert des chaînes des hauteurs, elles ont été mises en place à F'rikat Tizi N'Tlata et à Bounouh, signale-t-on. Le ministre a fait savoir qu'à partir du mois de mars prochain les eaux du barrage de Taksebt desserviront les régions côtières, notamment Azeffoun, Boumerdès et Alger. M. Sellal a signalé que la wilaya de Tizi Ouzou bénéficiera aussi des eaux de dessalement de Cap Djinet. Cela dit, la wilaya n'aura plus de problème d'eau. Il est donc recommandé par ailleurs une meilleure gestion de cette denrée de la part des responsables locaux, a insisté le ministre. Par ailleurs, le taux de remplissage des barrages a atteint actuellement 62, 29%, un taux jugé assez satisfaisant par le ministre. Interrogé sur le projet du transfert d'eau In Salah - Tamanrasset, le ministre a souligné que les travaux vont bon train, surtout après avoir sélectionné des entreprises chinoises, et la réception du projet est prévue pour fin 2010.
De notre envoyée spéciale à Tizi Ouzou Samira Hamadi"

 

Source : http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=20984

http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=21839  

Commenter cet article

abbas toumert 25/11/2009 21:13


Bonsoir,

une erreur de ma part, il n y a pas de centrale hydroémectrique à Tala guilef, dans la wilaya de Tizi Ouzou mais un peu plus en aval de ce bassin versant à savoir à Boghni.

A bien tôt


saliha 24/11/2009 21:40


Bonsoir.
Merci pour ces précisions.Bonne soirée.


abbas tooumert 23/11/2009 23:19


Bonsoir,

Il y a au moins 3 barrages en service dans le Djurdjura. Le barrage d'Aït Ouabane, de petite dimension alimente une conduite forcée vers la centrale hydroélectrique de Souk El Djemaa. Plus loin
dans la vallée, le Oued Aïssi alimente un barrage de plus grande dimension, le barrage de Taksebt qui alimente en eau les principales villes de la région ainsi qu'Alger. Le troisième étant celui de
Koudiet Acerdoune, dans la Wilaya de Bouira, livrable semble-t-il en mars 2010.
Les deux premiers barrages font partie d'une étude qui remonte aux années 1920-1930 réalisée par l'entreprise Eaux et force d'Algérie, qui devient par la suite l'EGA, Eau et Gaz d'Algérie après
1945. Cette entreprise a réalisé une partie de cette étude à savoir, la centrale hydroélectrique de Souk el djemaa, financée en grand partie par le Plan Marshall en 1947. Le deuxième ouvrage, celui
du pont de Berekmouch situé entre Larbaa Nath Iraten et Beni Yenni ne verra jamais le jour. La troisième infrastructure, le barrage de Taksebt, a été réalisée dans les années 1990-2000.
Le bassin versant permet aussi d'alimenter deux autres centrales hydroélectriques sans barrage de retenue, à Tala Guilef et à Illiltène en amont de Saharidj, dans la wilaya de Bouira. Ce dernier
semble ne plus être en fonction depuis le milieu des années 1990.

Deux sources pour approfondir :

 http://www.elwatan.com/IMG/_article_PDF/article_137825.pdf . Cet article d'El Watan relate le reort de la mise en service du barrage de Koudiet Acerdoune.

http://www.dailymotion.com/video/x8iowk_le-barrage-de-taksebt_creation . Mohamed tabeche a réalisé cette excellente vidéo qui permet d'observer une partie de l'écosystème autour du barrage de
Taksebt.

Bonne soirée à tous.




mohal 25/11/2009 18:34


Merci Abbas; tes précisions sont utiles.


saliha 22/11/2009 15:41


Bonsoir Al.
Je viens tout juste de te faire un petit commentaire te demandant le nombre de barrages du Djurdjura,c'était affiché publié mais,je ne le vois pas!Peut être qu'il sera publié plus tard.Je te
souhaite un Bon Dimanche.


mohal 23/11/2009 12:55


Bonjour Saliha,
Sur ce blog, nous ne parlons que des barrages les plus récents. J'ignore en ce qui me concerne quel est leur nombre réel, car les barrages du Djurdjura ne sont pas seulement ceux qui se trouvent
alentour. Mêmes éloignés, s'ils sont remplis des eaux de cette montagne, ils en font logiquement partie.
Amicalement



saliha 22/11/2009 15:05


Bonsoir Al.
Je ne m'y connais pas très bien en hydraulique ,mais j'aimerai connaitre au moins le nombre  de barrages du Djurdjura.Bon Dimanche.