Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Imddukal n Jeṛjeṛ

Les chutes arrivent très vite en haute montagne et, souvent, ont pour conséquences des entorses, voire des fractures plus ou moins graves. Que faire si cela devait arriver?

 

Premièrement, si la peau est entamée ( fracture ouverte ), il ne faut surtout pas toucher à la plaie ni poser quoi que ce soit dessus, ceci afin d'éviter toute infection. Ensuite éviter de bouger la jambe blessée et l'immobiliser.

Pour l'immobiliser, confectionner deux attelles avec deux objets rigides et de même longueur, à disposer ensuite par dessus et par dessous le membre ( ou sur le côté si soulever la jambe s'avère douloureux).

Attacher ensuite les attelles avec ce que vous avez sous la main: corde, ceinture, ficelle...Vous pouvez également faire des bandelettes en déchirant du linge en vous assurant que les attelles dépassent la partie blessée. ( vérifier que vous pouvez glisser un doigt entre l'attelle et les liens afin de vous assurer que la circulation n'est pas coupée).

Si la partie blessée devient blanche ou exsangue, relâcher immédiatement les liens.

Faire coucher la personne blessée sur le dos, pour faciliter la circulation du sang et prévenir un état de choc.

 

- Quels sont les symptômes de fracture, d'entorse ou de luxation:

 

1- Mobilité réduite ou difficile

2- Enflure, ecchymose, forte douleur, engourdissement

3- Saignement abondant

4- Fracture visible de l'os

 

- Qu'est ce qu'il ne faut pas faire:

 

1- Appuyer sur une blessure ou essayer de la nettoyer

2- Transporter le blessé, sauf nécessité absolue ( traiter d'abord la facture puis appeler le GRIMP10* ou tout autre secours)

3- S'assurer que la fracture est parfaitement immobilisée avant de déplacer le blessé

4- Ne pas lever une jambe blessée

 

* Le GRIMP 10 est une unité spécialisée pour intervenir en milieu périlleux. Elle a ouvert un nouveau poste à Tikjda depuis janvier 2011.

( Voir son espace internet sur la page "amis de l'environnement")

 

Source: Dr Randall Simons, docteur en médecine.

Commenter cet article