Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Ali Birouni

Le sommet sur le réchauffement climatique qui a réuni toutes les nations du monde dans la capitale Danoise, et qui devait déboucher sur un accord historique en matière la réduction des gaz à effet de serre, a été un échec fracassant, un bide, dont les résultats sont inversement proportionnels à l'espoir entretenu par les pays les plus pauvres, notamment.

Néanmoins, cet échec était en même temps latent et patent, sauf pour les moins avertis et ce, pour plusieurs raisons dont les plus importantes sont les suivantes:

- Le manque de crédibilité du pays organisateur, qui menait, pendant que le sommet se déroulait normalement, un chantier parallèle qui avait pour objectif d'instaurer la raison du plus fort.
- L'annonce faite par la Chine, grand pollueur devant l'éternel, de ne se plier à aucun accord contraignant et les tergiversations d'un Obama, très très loin de ses promesses électorales.
- Les agitations inutiles du président Sarkozy ( et des Français), et dans leur sillage de toute l'europe, qui ont cédé à une communication médiatique tous azimuts au lieu de privilégier une démarche diplomatique discrète mais efficace
.

emission-de-co2.jpg

Il ne faut pas s'attendre à un miracle, non plus, lors du prochain sommet annoncé pour 2010. Les raisons qui ont fait échouer la rencontre de Copenhague seront toujours là, et même en cas de signature d'un quelconque document qui ira dans le bon sens, les engagements ne seront jamais tenus parce que:

- Pour la république de Chine, maintenir la croissance est une démarche stratégique qui s'inscrit dans la durée, dans sa course effrénée vers la place de première puissance économique. Pour caricaturer chouya, je vois mal quelqu'un qui a traversé le désert, tenaillé par la soif, et qui, arrivé près d'une source d'eau, se contenter juste de boire un verre à moitié plein.

- Rien ne peut se faire sans l'Amérique, dont les citoyens sont les plus émetteurs de gaz carbonique, loin devant les Chinois, et l'opinion publique Américaine, dans sa plus grande majorité, malheureusement, est loin  d'avoir pris conscience de tous les enjeux liés au changement climatique.

- L'effacement calculé et volontaire de grands pays comme le Canada et la Russie ( Le canadien et le russe étant respectivement le second et troisième grand pollueur), alors que ces pays, de par leurs grands espaces du nord ont fort à perdre en matière environnementale.

- Les intérêts complètement divergents entre les pays occidentaux et les pays du sud ( pauvres ou émergents pour reprendre un terme à la mode). A ce titre, les peuples du sud apparaissent comme les éternels dindons de la farce, mais gare au retour de flammes!

L'autre face de la médaille, car il y en a bien une autre, et qui pousse à l'optimisme, c'est le dynamise du mouvement associatif et de plusieurs personnalités qui forcent le respect. Et c'est aussi le décalage qu'il y a entre pays pollueurs d'un côté et leurs habitants de l'autre - voir tableau ci-dessus- qui est de bonne augure. A la lumière des indications relevées, nous constatons, que chaque citoyen, de par le monde, au delà des engagements pris par son gouvernement, a les moyens de réduire, à son niveau, l'émission de dioxyde de carbone. Il nous suffit de réfléchir à notre apport en adoptant les gestes idoines.

Nous croyons savoir aussi que l'Algérie, qui a mené le bloc "Afrique" à Copenhague et qui dit avoir perdu 30% de sa production d'eau, voire 50 % dans la région ouest du pays, va officiellement demander compensation financière aux pays développés appliquant en cela le principe de pollueur=payeur; selon des propos tenus par un directeur du Ministère de l'équipement et rapportés par le journal " Le Maghreb Economique".

Commenter cet article

Fethi 11/01/2010 21:09


Une catastrophe surtout!
Bonne soirée


sonja 11/01/2010 12:23


Bonjour
Tu as vu tout juste à tous les niveaux. Qui en effet a envie de reculer lorsqu'il a fait des pas de géant pour attraper en premier la récompense ? Les chances sont inégales dans ce monde où les
puissants polluent tout en demandant à leur peuple respectif  de faire des économies de tout. Aussi bien devant la "crise", ou crise... mais aussi devant notre pauvre planète qui n'en peut
plus de se mourir à petit feu. Ce qui pourrait peut-être nous porter à sourire c'est que nous sommes tous liés par le même problème. Richez ou pauvres nous paieront la note ensemble. Car la nature
n'est pas une banque à qui on peut prêter pour un peu de temps des billets. De l'argent neuf. On raisonne comme des ânes dans ce milieu des intellectuels friquée qui ne pensent qu'à produire
toujours plus, pour gagner encore plus.Leurs petits enfants ? Ils n'en n'ont rien à fiche s'ils en crêvent après eux. On roule en voiture puissante, en agion jet, on se déplace en hélicoptère, avec
son chauffeur. Mais qui a pensé en Europe à prendre les transports, ouà se rendre à pied depuis l'hotel pour ce grand rassemblement de l'environnement ? Eux, ils ne renonceront jamais à leur
bien-être biern égoiste pour ne plus polluer. La pollution c'eet une affaire ce pauvre. Tout comme la misère ou la famine. Les a-t-on vu larguer un peu de leurs biens pour partager avec les plus
défavorisés ? Le pouvoir capitaliste a un objectif bien précis dans sa manière de fonctiionner. Et rien ne les fera jamais dévier du but rechercher : celui d'amasser. Alors tous les "Copenhague" du
monde ne changeront rien au système.
Au niveau individuel et des associations c'est vrai que ça marche. Dans une bien petite limite. Une goutte d'eau quand on voit ce que peuvent faire en une seule fois un seul homme qui prend son jet
personnel pour se rendre d'une ville ou d'un pays à l'autre. L'année dernière, l'agité de Sarko a été le plus pollueurs de ceux là avec son avion personnel. Ce n'est pas moi qui le dit, mais les
statistiques. Puisqu'on aime tant se mesurer à elle en terre française.
Il y a trop d'inégalité sur cette planète. Qui n'ont pas trouvé de de solutions, car ce sont toujours les mêmes qui donnent. Qui s'inquiètent. Qui ont du coeur.
Une goutte d'eau !
Ce qui est bien, et positif.
Seulement notre environnement n'a plus le temps pour les plaisanteries du genre de Copenhague. Cela aura eu le mérite de balader ces messieurs et de leur faire connaitre les meilleurs
restaurants des lieux. Ils ont ausi pas mal contribué à la pollution ambiante...
On crie pas mal dans le désert depuis plus de vingt ans. Avec un pic alarmant ces derniers temps... tu connais beaucoup de monde qui s'en inquiète dand les hautes sphères ? C'est exactement comme
pour les traités de paix. On s'assois autour d'une table, on cause, on chipotte, on accuse l'autre, on s'offense.... et puis plus rien. Nous avons toujours des guerres sur les bras. Des
enfants reçoivent des bombes sur la tête, il y a déplacement  de personnes en détresse. Et on recommence le cycle infernal.
Pour les problèmes environnementaux il en sera de même jusqu'au jour où il n'y aura plus de recul. Ce sera la nature qui nous montrera avec quel temperament elle peut réagir pour les dommages qu'on
lui aura causé. Qui en réchappera ? 
On verra cela ensemble ! Riche ou pauvre ! Ce qui sera bien triste pour ceux qui n'auront rien demandé...
Si les pays riches ne savent pas encore ce que signifie de grands déplacements de population à cause du dérèglement climatique... ça aussi ils le sauront. Ils ne pourront rien faire aux frontières
de leurs pays. A part réprimer dans la violence. Mais ils ne pourront pas contenir ces millions de  ces déplacés. 
Mais nous voilà bien tranquille dans nos petites maisons à regarder passer le temps... à écouter les niaiseries des gens qui nous gouvernent.
On va penser que je vais trop loin... je suis simplement réaliste. J'analyse comme beaucoup d'entre nous. 
Nous nous trouvons dans la même situation que deux chiens ayant trouvé un os. Chacun d'eux veut le garder pour lui. Et il va se battre pour cela. Jusqu'au sang.
La Chine se réclame de droits. Les Etats Unis aussi. La France également? Les pays du sud, très mal en point ont des raisons différentes de s'en réclamer... Seulement voilà, personne ne veut
céder un seul pouce de ce terrain tant convoité qu'est le profit. Ce sera un roman d'aventure  sans fin... Ils n'arriveront jamais à un accord puisque ceux qui possèdent le pouvoir et l'argent
ne veulent pas entendre raison.
J'enrage parfois de constater combien grande est la stupidité humaine. Ainsi qu"e son acharnement à fabriquer du vent.
Je te souhaite une excellente journée
Bises 
Sonia  


mohal 11/01/2010 17:37


Azul amie Sonja,
Nous prenons note de ta plaidoirie contre la bêtise des hommes. Mais nous notons aussi que tu n'es pas plus optimiste que notre ami Idir qui commentait notre dernier article. C'est vrai que tout
n'est pas rose, mais tout n'est pas noir, non plus. Il y a toujours une marge qui nous permet de manoeuvrer. Nous devons juste nous y mettre.
Amitiés et Assegas Ameggaz (nouvel an berbère) à toi et à tous nos amis.