Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par ⵉⵎⴻⴷⴷⵓⴽⴰⵍ ⵏ ⵊⴻⵕⵊⴻⵕ

dossier-3-0370.JPGC'est déjà le printemps; les herbes sauvages seront de retour. Nombreuses parmi elles sont celles utilisées pour leurs qualités culinaires ou leurs vertus médicales ( homéopathie : maux de gorge, maux de tête, laxatifs, ecchymoses, etc ). Leur connaissance et leur utilisation est la chasse gardée de quelques personnes seulement, non que ces personnes ont un génie quelconque qui diffère de celui des autres gens, mais seulement parce qu'elles s'y sont intéressées très tôt et tout le temps. C'est la recette miracle, comme pour tout autre chose. Il est vrai qu'il convient d'avoir des connaissances les plus précises possible de la flore environnante, mais il faut aussi savoir quel est l'usage qui en est fait pour chacune d'elles, par quel procédé et dans quel but.

 

 

Le monde de l'édition regorge de livres, dictionnaires, guides, etc, susceptibles de nous aider à faire notre chemin. Toutefois, le meilleur moyen d'y arriver, plus rapidement et plus sûrement, c'est de travailler en équipe pour permettre des échanges riches et diversifiés qui aideront, à leur tour, à un meilleur et plus large partage des connaissances.

Certaines de ces plantes sauvages, par exemple, sont même replantées dans les jardins potagers. Elles sont donc apprivoisées et on apprend mieux à les connaître pour un usage plus approprié.

 

Je reprends ci-dessous quelques cas précis de bobos à soigner par les plantes. Je les ai repris d'un livre de Gérard Contaret ( Le nouveau médecin des pauvres. Ed. La Diffusion Scientifique, 1988 ). Libre ensuite à chacun de les prendre tels quels ou de pousser la curiosité jusqu'à en savoir plus :

 

  • Pour une poitrine oppressée : Faire bouillir légèrement une pincée ou deux de fleurs de coquelicot dans de la tisane et, l'ayant passée, la faire avaler chaude.
  • Pour les verrues : Frotter souvent les verrues avec le pourpier froissé entre les doigts. On peut agir de même avec le mouron rouge, des fleurs de soucis pilées ou du jus de bourrache.
  • Pour purifier le sang : Prendre une poignée de patiences, autant d'orge et une poignée de lentilles, vingt vieux pruneaux et 10 à 12 jujubes. Faire bouillir le tout dans 1 et 1/2 litre d'eau jusqu'à réduction d'un tiers. Passer ensuite à travers un linge et partager en six parties à prendre tous les matins à jeun, deux heures avant le déjeuner.
  • Pour les boutons : Piler ou broyer entre les doigts du mouron à fleurs blanches qui est celui qu'on donne aux petits oiseaux. Mettre durant la nuit sur les boutons. Ou bien, laver souvent avec de la décoction de camomille faite avec de l'eau et du vinaigre.
  • Pour les calculs : L'infusion d'ail passe pour dissoudre les calculs biliaires et rénaux.
  • Pour faire un cataplasme : Faire un plâtre avec 200 Gr de fécule de P de T et un peu d'eau. Verser ensuite la pâte dans 1 litre d'eau bouillante et mettre dans de la mousseline.
  • Pour un empoisonnement causé par les champignons : Le poireau cuit sous les cendres, mangé, est souverain contre l'empoisonnement dû aux champignons. L'autre remède, c'est l'ail mangé cru. Le vinaigre et le jus de citron sont également éfficaces.
  • Pour les morsures de vipères et autres serpents : Le bouillon blanc pilé et appliqué sur les morsures est éfficace. Les feuilles de poireau pilées avec du miel, appliquées sur les morsures le sont aussi. Etc.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

plomberie paris 11eme 30/01/2015 00:33

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement