Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Ghania BOUMEKOUZ.

Chaque année, régulièrement, il neige sur le Djurdjura. Parfois, la neige tombe plusieurs fois dans l'année, s'étale dans le temps, et s'amoncelle; créant ainsi d'épaisses couches favorables à tous les loisirs. D'autres fois, elle ne vient qu'une seule fois ou peut-être deux, juste pour permettre aux rivières et aux nappes phréatiques de refaire le plein.

La neige, c'est bien connu, est source de joie pour bon nombre de personnes, notamment les plus jeunes et les sportifs qui s'adonnent aux plaisirs de la glisse et du ski, qui jouent aux boules de neige ou aiguisent leur art de sculpteurs.

À ce titre, la neige offre tout un éventail d'activités ludiques et passionnantes. C'est ce que je m'efforcerai de partager avec vous durant les semaines à venir. Je vous montrerai, avec un peu d'imagination, comment fabriquer un bonnet d'hiver comme celui porté par les trappeurs dans les bandes dessinées chères à notre enfance, ou comment fabriquer des raquettes pour vous promener dans la neige sans vous enfoncer jusqu'aux genoux.

Ensemble, nous verrons comment créer et sculpter un bonhomme de neige ou mettre en place des abris pour y bivouaquer, et je finirai ensuite par un article dédié à la fabrication de la luge, qui pourrait être le sport de glisse par excellence dans notre région qui manque tant de pistes de ski. Peut-être qu'un menuisier bienveillant ou malin s'emparera de l'idée pour fabriquer ce produit et le commercialiser. Pourquoi pas?

Si vous êtes un tant soit peu bricoleur, et pour fabriquer des raquettes en bois qui vous permettront de flâner à votre aise dans la neige, il vous faut déjà un matériel : 4, 5 ou 6 baguettes de bois sec, robustes et droites (selon la pointure de votre pied). 4 baguettes de bois vert, souples et longues ( olivier ), de la ficelle solide et deux paires de lacets.

Commencer par confectionner les cadres en assemblant les deux branches qui sont souples, avec la ficelle à leurs deux extrémités. Poser ensuite les baguettes sèches et solides à intervalles réguliers en commençant par le milieu, puis bien les attacher avec de la ficelle aux baguettes souples. Vous nouerez les lacets à l'avant et c'est ces mêmes lacets qui vous serviront de fixation.

 

Maintenant voyons comment peut-on fabriquer un bonnet à la mode "Blek le Roc". Vous ne savez pas de qui il s'agit? Pas grave, suivez-moi :

Un bonnet à la Blek le Roc est un bonnet en fourrure de raton-laveur utilisé par les chasseurs en Amérique du Nord, mais ne comptez pas sur moi pour vous encourager à tuer des animaux sauvages pour vous fabriquer un couvre-chef. Pour cela, il va vous falloir récupérer la peau de mouton, sacrifié l'année dernière à l'occasion de la fête de l'aïd, sur laquelle prend place la grand-mère et qu'il vous faudra subtiliser.

Tracer ensuite un patron sur du carton fort qui se composera de 4 parties:

- Une calotte: circulaire, d'un diamètre de 16,18 ou 20 cm selon le diamètre moyen de votre crâne.

- Un bord: d'une longueur égale à votre pourtour de tête et d'une largeur de 10 cm.

- Deux morceaux de 30 cm de long et 5 cm de large.

Assembler d'abord le patron et le poser sur la tête pour voir si il est à la bonne taille (si non ajuster). Épingler ensuite toutes les pièces du patron sur la peau de mouton côté peau. En tracer les contours au feutre et en découper les différentes parties (faites-le à l'abri du regard de votre maman). Réunir, après, la calotte et le bord en les cousant à points serrés. Joindre enfin par des coutures les 2 morceaux qui formeront la queue, avant de la fixer ( la queue bien sûr) à votre bonnet. Mettez-le pour finir sur la tête, histoire de voir ce que cela donne! Vous voilà un vrai trappeur!

 

 

 

 

 

Le 24/11/2011

Image d'Abdelkader Hamzaoui (Facebook)

Image d'Abdelkader Hamzaoui (Facebook)

Commenter cet article