Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par ADD

chouette.jpg

La chouette, tout comme le hibou, a mauvaise réputation dans l'imaginaire populaire. Ses hululements qui parfois donnent la chair de poule, sont annonciateurs de mort toute proche, dit-on. La nature, elle, n'en a cure des "on dit". Elle l'a dotée de moyens exceptionnels à même de lui permettre de vivre, voler et chasser pendant la nuit.

Comme l'homme, la chouette a les yeux fixés vers l'avant. Toutefois, les yeux de la chouette sont peu mobiles. Afin de déjouer cet handicap, c'est sa tête entière qui opère des rotations pouvant aller jusqu'à 270°, permettant ainsi au regard de parcourir un très large périmètre. Cette souplesse du cou est en fait liée à la morphologie de l'animal ( 7 vertèbres cervicales pour l'homme et le double pour la chouette ).

La chouette est, aussi, l'un des rares prédateurs nocturnes capable d'isoler un son. Ceci grâce à la combinaison de plûmes resserrées se trouvant autour des yeux, qui sont autant de capteurs qui transmettent aux oreilles. Ces dernières sont munies de muscles qui s'ouvrent et se referment de façon à pouvoir isoler un son et identifier sa provenance.

Le troisième élément important dont la nature a pourvu cet oiseau de nuit, c'est la présence d'un duvet sur les bords des ailes, qui absorbe le frottement de l'air sur le plumage, et permet ainsi à la chouette de voler vers ses proies sans faire de bruit.

Il est à noter que dans le Djurdjura - et partout en Afrique du Nord - la chouette effraie et la chouette hulotte cohabitent et font bon ménage.

 

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Chouette_effraie

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Chouette_hulotte

 

* Tous les deux ans, la LPO organise à travers différents sites une journée d'observation, ouverte au public, appelée : la nuit de la chouette. L'article que vous avez sous les yeux est un compte-rendu de l'une de ces nuits. ( link )

Commenter cet article