Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Ghania BOUMEKOUZ.

Aujourd'hui, je clos ma série d'articles consacrés à la flore montagnarde dans le Djurdjura. Il ne s'agit là ni d'un inventaire, ni d'une liste exhaustive des plantes de nos montagnes. Inventorier toute la flore est un travail de longue haleine qui demande la collaboration des connaisseurs et de nombreux passionnés, et c'est un travail qui ne saurait être mené à son bout quedans un cadre organisé, comme la création d'un club de biologistes en herbe qui aura à coeur de réaliser des herbiers et des fiches techniques pour chaque famille et toutes les espèces. Je vais donc, dans ce qui va suivre, vous restituer les résultats de plusieurs jours de recherche et de documentation afin de vous amener à vous intéresser un peu plus à ce volet peu exploré de la richesse du Djurdjura. Je reste persuadée que nombre d'espèces restent méconnues à ce jour et qu'il nous faudra nous y atteler pour tout recenser.

 

Toutes les plantes listées dans le tableau qui suit existent bel et bien dans les montagnes de Kabylie. Mais ce n'est qu'une infime partie, un petit échantillon de la richesse et de la diversité de la flore de nos montagnes, dont il convient de répertorier minutieusement, avec tous les détails et les photos nécessaires, toute la quantité. Une fois ce travail accompli, il se ressentira peut-être la nécessité d'aller vers la collecte de semences de ce merveilleux tissu végétal, pour le sauvegarder à jamais. Ce seront probablement les chantiers de demain. 

 

Si je me suis attachée à faire ce travail qui m'a demandé énormément de temps, c'est dans l'espoir de susciter l'intérêt des collégiens, des étudiants et de tous ceux, vieux ou jeunes, qui sont en contact permanent avec la nature. 

 

Pour rappel, chaque famille de plantes est formée de plusieurs genres, et chaque genre contient d'innombrables espèces. Pour toute famille citée, je donne quelques exemples avec, quand cela est possible, le nom latin, le nom amazigh et le nom français. Je vous remercie par avance de corriger les erreurs.

 

 

Familles
1 Famille des Malvacées: Cette famille contient une moyenne de 1000 espèces. Plantes herbacées, parfois ligneuses, elles se distinguent par des étamines soudées vers le bas  sous forme de tube. Pistil formé de 5 carpelles (dont chacun peut se subdiviser en plusieurs). Ce sont des plantes qui s'adaptent parfaitement au climat froid des montagnes. Plantes annuelles ou vivaces, à feuilles alternes et souvent palminerves. Les fleurs sont généralement solitaires ou axiliaires, hermaphrodites.

Quelques exemples : Malva sylvestris L., Amejjir, La mauve / M. nicaeensis, Tamrut (Taza), Oreille de chèvre /

2

Famille des Scrophulariacées : Ce sont des plantes herbacées, dont les feuilles inférieures sont généralement opposées ou verticillées, et dont les feuilles supérieures sont alternes, toutes dépourvues de stipules. Les fleurs sont souvent irrégulières, solitaires ou réunies de façon à former une inflorescence de type varié. La corolle est constituée par 4 ou 5 lobes irréguliers et par une espèce de jabot. Elle porte 4 étamines insérées sur la corolle.

Quelques exemples : Verbascum densiflorum, Tisiraw, Molène - Bouillon blanc /

3

Famille des Astéracées (composées) : C'est l'une des familles qui comptent le plus grand nombre de plantes. Plantes herbacées à feuilles alternes, simples et sans stipules. Elles se caractérisent par une inflorescence en capitule, formée d'un certain nombre de petites fleurs sessile, portées par un pédoncule unique ( réceptacle ). Les fleurs peuvent avoir toutes une corolle en forme de languettes ligulées, ou toutes tubuleuses; ou parfois des fleurs centrales tubuleuses avec les périphériques en languettes.

Quelques exemples : Calendula officinalis, Hlalus, Souci officinal / Tarxacum officinale, Tughmas n temgharin, Pissenlit / - , Agheddu, Chardon à fleur jaune / Sylbum marianum, Tifeghwa, Chardon marie / Arnica montana, Amezzugh n yilef, Arnica / Inula viscosa, Amagramen, Inule visqueuse / Artemisia absinthium L., Ccih, Absinthe / Leucanthemum vulgare, taysa, marguerite / Hieracium aurantiacum, Tuzedla, Epervière / Artémisia vulgaris, Zaatar, Armoise / H. lacteum, Tandwan, -, / Anacyclus clavatus, Tigarfa, Anacycle en massue / A. pyrethrum, Agumas, -, / C. gummifera, Tabunekhart, -, /

Famille des Labiées/Lamiacées : Ce qui a donné son nom à cette famille, c'est la forme élevée de la corolle, qui se termine par 2 lèvres. Les labiées sont des plantes herbacées fréquemment ligneuses, avec des tiges et des rameaux tétragones. Les feuilles sont simples, opposées et dépourvues de stipules. Les fleurs irrégulières, parfois solitaires, sont souvent réunies en faux certicilles, terminaux ou partant des aisselles. Le calice persistant se subdivise en 5 dents, il peut être bilabié comme la corolle. Cette dernière présente ue lèvre supérieure entière ou bilobée, et une inférieure trilobée. Les étamines sont généralement au nombre de 4. 2 carpelles forment l'ovaire.

Quelques exemples : Lavandula augustifolia, Amezzir, Lavande / Rosmarini officinalis, Azzir, Romarin / Mentha arvensis L., Timejja, Menthe baume ( ou menthe d'eau ) / Melissa officinalis, Tiferzizwit, Mélisse /

Famille des Braccicacées (crucifères): Les plantes crucifères sont toujours herbacées, à feuilles alternes car sans stipules. Ses caractéristiques se trouvent dans les éléments qui composent la fleur; celle-ci comportant 4 sépales, est régulière. Les sépales sont libres entre eux et caducs, dont 2 sont souvent plus larges et renflés à la base. En plus, la fleur est formée de 4 pétales disposées en croix ( c'est de là que vient le nom d ela famille )., et dont la disposition alterne avec celle des 4 sépales et des 6 étamines. Le pistil est formé de 2 carpelles.

Quelques exemples : Nasturtium officinale, Gerninuc, Cresson /

Famille des Renonculacées : Plantes généralement herbacées, à feuilles alternes plus ou moins découpées. Les fleurs de couleurs éclatantes, peuvent être régulières ou irrégulières. Le calice et la corolle toujours bien distincts. Poussent en altitude.

Quelques exemples : Clematis flammula, Azenzu (Tuzzimt), Clématite odorante /  

Famille des Fumariacées: Les plantes fumariacées sont des plantes herbacées, rhyzomateuses ou tubéreuses. Annuelles ou vivaces, leurs feuilles sont alternes, composées, sans stipules et diversement découpées. Fleurs parfaites, irrégulières à double corolle. Les pétales latéraux sont dilatés en sac à la base, ou un seul prolongé en éperon. On compte 4 étamines, en deux paires (quelquefois 6, par division tangentielle) et 1 ovaire uniloculaire.

Quelques exemples :F. agraria,- , -, / Djurdjurae A., Timerzuga beffar, -, /

Famille des Caryophillées/Caryophylacées: C'est la famille de plantes annuelles ou vivaces, généralement herbacées, munies de tiges renflées aux noeuds. Les feuilles sont opposées, simples et entières, démunies, ou presque de stipules. Les fleurs sont régulières, avec calice persistant à 4 ou 5 divisions, à 4 ou 5 pétales, enroulés dans le bouton. Les 5 à 10 étamines sont constituées par de minces filaments insérés avec les pétales, et les styles (de 2 à 5), sont libres, mais des fois réunis à leur base. On les trouve en altitude.

Quelques exemples : D. liburnicus, Adjedj befru, -, / Silene inflata, Taghighact, Silène enflé /

Famille des Linées/Linacées: Petite famille dont la présence dans nos zones de montagnes est très limitée. C'est une famille de plantes herbacées, quelquefois un peu lignifiées à la base. Elle sont parfois glabres ou pubescentes, à feuilles simples, alternes, parfois opposées, sessiles, rarement pétiolées et toujours privées de stipules. Les fleurs sont régulières et réunies en corymbes, portant 5 sépales au calice, 5 pétales à la corolle, les premiers persistants, les autres caducs. Les étamines sont au nombre de 5, ainsi que les carpelles.

Quelques exemples : L. corymbiferum, Tiaaitin, -, /

10 

Famille des Rutacées : Les plantes de cette familles sont des arbres ou arbrisseaux, et très rarement des plantes herbacées ( moins de 20 espèces ). Elles se caractérisent par la présence de glandes à huiles essentielles visibles sur les feuilles sous la forme de points translucides. Les fleurs sont généralement régulières et hermaphrodites, formées par 4 à 5 sépales imbriqués, libres ou pas, et par 5 pétales libres. Les plantes de cette famille sont souvent toxiques.

Quelques exemples : Ruta montana, Awermi, Rue des montagnes /

11 

Famille des Fabacées (légumineuses) : Plantes herbacées qui se présentent parfois sous forme d'arbrisseaux, ou qui sont, bien que rarement arborescentes. Feuilles composées, très rarement alternes, simples et à stipules. Corolle constituée par 5 pétales inégaux, remarquable par ses dimensions. Le pétale supérieur (étendard) plus grand que les autres, et les 2 latéraux égaux entre eux (ailes). Les 2 pétales inférieurs forment le carène. L'autre caractéristique de cette famille; elles possèdent 10 étamines réunies ensemble, ou dont 9 sont soudées, la dernière restant libre.

Quelques exemples : Triognella Foenum-graecum, Tifidas, Fenugrec / Anagyris foetida, Ufnin n taghat, Anagyris fétide / Cytisus triflorus L., Tillugil, Cytise à longues grappes / O. matrix L., Tizzurast,-  / Trigonella gladiata, Mécha, Trigonelle armée / Acanthyllis armata, Mejjir, -, /

12 

Famille des Apiacées (ombellifères) : Plantes aux tiges creuses dans les entre-noeuds, striées et caniculées longitudinalement, généralement herbacées, à feuilles alternes sans stipule, divisées, et dont les pétioles dilatés embrassent la tige. Le nom de cette famille est dûe à la disposition des fleurs en parasol (ombella en latin), dont les pédoncules floraux partent tous du même point. Toutefois, il y a des exceptions. Les fleurs sont petites, le calice, soudé à l'ovaire, ne forme guère qu'un bourrelet, parfois pourvu de 5 dents peu développées. La corolle possède 5 pétales tous égaux. Le fruit, formé de 2 akènes, est un élément important dans la classification des ombellifères.

Quelques exemples : B. montanum, Tazult, -, / Ammi majus L., Waxlan, Ammi élevé /

13 

Famille des Caprifoliacées : Toutes les caprifoliacées sont des plantes vivaces, très souvent arbustives, quelquefois arborescentes, rarement herbacées. Leurs feuilles sont simples ou composées, munies ou dépourvues de stipules. Leurs fleurs, régulières ou irrégulières, ont un calice dont le tube est court. Le limbe présente 2 à 5 dents ou lobes; la corolle est caduque, et a 4 à 5 divisions. Les 4 ou 5 étamines sont nsérées sur le tube de la corolle. Le fruit, une baie ou une drupe, contient 1 à plusieurs graines.

Quelques exemples : Sambucus nigra L., Axilwan (Agrid), Sureau noir / Viburnum tinus L., Agrid n yeghzar, Sureau du ruisseau /

14 

Famille des Rubiacées : Famille composée le plus souvent d'arbustes, ses plantes sont rarement herbacées, à feuilles opposées ( de chaque côté de la tige ), et dont les fleurs sont tubulaires comportant le plus souvent 4 ou 5 lobes pour un nombre égal d'étamines.

Quelques exemples : Rubia peregrina L., Tarubia, Garance voyageuse /

15 

Famille des Valérianacées/Valérianées : Plantes herbacées, quelquefois des arbustes, le plus souvent vivaces, à feuilles opposées et à bouquets ramifiées de petites fleurs roses, blanches ou jaunâtres selon les espèces.

Quelques exemples : Valeriana tuberosa L., Isemmamen, Valériane tubéreuse /

16 

Famille des Dipsacacées/Dispacées : Les plantes de cette famille, très présente en méditerranée sont des  dicotylédones herbacées, annuelles ou vivaces. Leurs feuilles sont opposées ou vertcilées. Les fleurs, petites, hermaphrodites ou femelles, sont en capitules denses, entourés d'une collerette de bractées.  Un petit calice à 4 ou 5 dents et une corolle à 4 ou 5 lobes ou à 2 lèvres. Et enfin, 2 ou 4 étamines.

Quelques exemples : Scabiosa stellata L., Bubuc, Scabieuse étoilée / S. maritima L., Imetzizwel (Tirillah), -, /

17 

Famille des Ericacées : Généralement, ce sont de petits arbustes et rarement des plantes herbacées. Leur feuilles sont éparses et opposées, entières ou dentées le long des bords, parfois velues et coriaces, et on les trouve quelquefois en hiver. Les fleurs, en grappes presque régulières, avec un calice à 4 ou 5 divisions, persistent jusqu'à la maturité du fruit, et montrent une corolle rose, violacée, blanche ou verdâtre, pourvue de 5 lobes assez courts. le nombre des étamines est généralement double de celui des pétales.

Quelques exemples : E. arborea L., Akhlendj, Bruyère /

18 

Famille des Primulacées : Les plantes de cette famille, herbacées, se caractérisent par des feuilles à rosette radicale, sans stipules, indivises ou légèrement lobées-dentées. Les fleurs situées à l'extrémité de la tige, sont régulières, presque solitaires ou réunies en ombelle, en grappe ou en épi. La corolle est constituée de pétales soudés entre eux à la base, donnant ainsi 5 lobes bien distincts. Le calice est également formé de 5 éléments plus ou moins soudés entre eux à la base. Quelques primulacées croissent à des altitudes exceptionnelles.

Quelques exemples : Cyclamen africanum, -, Cyclamen de Naples /

19 

Famille des Gentianacées/Gentianées : À cette famille à qui appartiennent plusieurs genres, nous comptabiliserons le genre Gentiana dont la diffusion est abondante dans les zones montagneuses. Plantes herbacées à feuilles opposées et entières sans stipules. Les fleurs plutôt grandes montrent une corolle régulière aux vives couleurs. Sessiles ou pédonculées, elles sont quelquefois réunies en en inflorescence (cyme). Leur calice est persistant, à 4-8 lobes, et une corolle campanulée, comportant le même nombre de lobes.

Quelques exemples : Chlora grandiflora, Qelilu, -, /

20 

Famille des Boraginacées/Boraginées : Plantes herbacées ou sous-arbrisseaux presque toujours hérissés de poils soyeux. Les feuilles sont alternes et rarement opposées, entières ou sinuées, et sans stipules. Les fleurs ont un calice persistant à 5 sépales et une corolle tubulaire campanulée. On trouve aussi 5 étamines, avec des filets courts, tandis que 2 carpelles unis à la base forment le pistil.  

Quelques exemples : Mattia gymnandra, Tassela, - , / E. grandiflorum, Illes u yenduz, -, / Cerinthe aspera, Ayefki n taghyult, Grand mélinet /

21 

Famille des Solanacées/Solanées : Les solanées sont des plantes herbacées ou ligneuses ( certaines sont vivaces par un rhizome ). Leurs feuilles sont alernes, simples ou composées, non stipulées. Les fleurs sont solitaires ou en cymes bipares. Les fleurs hermaphrodites. La formule florale est la suivante: (5)S + (5)P + (2,4,5)E + (2.5)C. Ovaire à 2 loges, 1 stigmate et 1 style.

Quelques exemples : Hyoscyamus niger L., Bunerghuf, Jusquiane noire /

22

Famille des  Verbascées:  C'est une famille qu'on rattache souvent à celle des scrophulariacées ( voir plus haut). Ses plantes, bisanuelles, du genre Verbascum, ont des fleurs disposées en épi allongé à 5 pétales et 5 étamines inégales avec ou sans poils. Les feuilles sont décurrentes sur toute la longueur de l'entrenoeud.

Quelques exemples :  Verbascum sinuatum, Tissiraa, Molène à feuilles sinueuses /

23 

Famille des Acanthacées : Plantes vivaces, capables de résister à des températures de -10°. D'une hauteur de 80 cm en feuilles et de 1,20 à 1,50 m en fleurs. Leurs feuilles sont large, découpées, d'un vert brillant et persistantes. Les fleurs sont blanches à bractées pourpres

Quelques exemples : Acanthus mollis, Taferfern, Acanthe à feuilles molles /

24 

Famille des Santalacées : Les santalacées sont des plantes parasites bien qu'elles aient de la chlorophylle. Ce sont des plantes herbacées, généralement vivaces, des arbustes ou des arbres à fleurs jaunâtres, verdâtres ou blanchâtres. Elles ont des fleurs régulièes dans lesquellles l'ovaire est soudée au calice. 3 à 5 pétales et autant d'étamines qui s'attachent sur la base des divisions du calice et leur sont opposées. Le pistil est formé de 3 carpelles soudés par leurs bords et l'ovaire, à une loge, renferme 3 ovules dressés dont un seul se développe en graine, porte un style terminé par un stigmate globuleux ou à 3 lobes.

Quelques exemples :  Osyris alba L. , Warneger, Osyris blanc /

25 

Famille des Urticacées : Plantes herbacées, à feuilles simples, alternes ou opposées, et généralement stipulée. Les fleurs sont monoïques ou dioïques, petites, verdâtres, diversement groupées. Le calice est à sépales distincts ou partiellement soudés. La corolle nulle, 2 à 5 étamines et un pistil formé d'un seul carpelle uniloculaire renfermant un ovule solitaire. Son fruit est un achaine.

Quelques exemples : Urtica, Azegduf, Ortie /

28 

Famille des Orchidacées (orchidées) : Fleur de moyenne montagne, trop peu présente dans le djurdjura. Plante vivace et herbacée, munie de racines ligneuses ou tubéreuses. Feuilles entières, lancéolées linéaires, radicales ou éparses et dépourvues de stipules.  Les fleurs rarement solitaires, sont habituellement réunies en épis au sommet de la tige. Chaque fleur comporte 6 éléments (tépales).

Quelques exemples : O. lacteus B., -, -, /

29 

Famille des Amaryllidacées/Amarylidées : Les types biologiques sont vivaces géophytes à bulbe. Les feuilles sont alternes mais basilaires, engainantes et rubannées. L'inflorescence : fleurs isolées ou en ombelles enveloppées dans une spathe ou dans 1 ou 2 bractées. Les felurs sont hermaphrodites actinomorphes.
La formule florale est la suivante : (6) T + (6) E + (3) C. Tépales soudés en paracorolle.Ovaire infère à 3 loges, 1 style à 3 stigmates. Le fruit est une capsule.

Quelques exemples : N. oxypetalum, Tirkelt, -, /

30 

Famille des Smilacées : Les plantes de cette famille ont une racine tubéreuse s'il n'y a pas de rhizone. La tige est un rhizome si la racine n'est pas tubéreuse. Les feuilles sont simples, alternes le plus souvent, plus ou moins coriaces. Les fleurs régulières à 6 divisions pétaloïdes libres ou non. Les pièces femelles : 3 styles, ovaire supère, libre. Les pièces mâles : étamines opposées aux divisions du périanthe, insérées sur le périanthe. La reproduction est hermaphrodite, dioïque. Le fruit est une baie arrondie indéhiscente à 1 à 4 loges contenant 1 ou plusieurs graines. Les racines donnent un purgatif sudorifique puissant

Quelques exemples : Smilax aspera L., Iskerci, Salsepareille / Asparagus acutifolius, Isseqim, Asperge sauvage /

31

Famille des Typhacées : Cette famille ne comprend qu'un seul genre. Les Typhacées sont des plantes herbacées, vivaces, rhizomateuse, entièrement glabres. Les typhacées sont des plantes à port érigé pouvant atteindre 3 mètres de hauteur et qui possèdent des feuilles linéaires, alternes, sessiles, engainantes, entières, distiques, essentiellement basales, à nervures parallèles. L'inflorescence, terminale, est portée par une tige à section ronde et cœur moelleux. Ce sont également des plantes monoïques avec des fleurs unisexuées. Les fleurs femelles, très nombreuses, regroupées en un épi cylindrique très serré, sont situées sous les fleurs mâles regroupées elles aussi dans un épi moins dense et éphémère.

Quelques exemples : Typha angustifolia L., Tabudda, Massette /

32 

Famille des Aracées/Aroidées : Les plantes de cette famille sont de types biologiques vivaces géophytes à rhizome ou tubercule. Leur inflorescences se caractérise par : épi de fleurs mâles, femelles et stériles dont l'axe est charnu. Leur formule florale est la suivante : O ou 3+3T + 1-8E + (1-3)C. Ovaire supère à 3 loges, 1 style court. Le fruit est une baie polysperme.

Quelques exemples : Arisarum vulgare, Abequq, Capuchon de moine  /

33

Famille des Poacées (graminées): Les espèces de cette famille sont d'excellentes plantes fourragères. Elles participent à consolider les terrains abrupts et instables. Plantes herbacées, annuelles ou vivaces, avec tige cylindrique, creuse et renflée à certains endroits ( noeuds ) : c'est le chaume. Feuilles alternes et entières et on distingue dans chacune d'elles, une gaine qui entoure la tige, 1 feuille lancéolée linéaire et une ligule ou appendice membraneux et court, situé entre la gaine et la fleur. Les fleurs sont réunies par des glumes et des glumelles, et c'est ces dernières qui protègent les 2 pistils et les 3 étamines.

Quelques exemples : Sorghum alpense, Tadxamt, Sorgho d'Alep, / Phalaris canariensis L., Absis, Alpiste des canaries /

34 

Famille des Rosacées : Cette famille comprend des formes herbacées ou ligneuses. Cette dernière sorte contient des arbres (cerisier), ou des arbustes (rosiers). Les feuilles sont pétiolées, alternes, simples ou composées, et possèdent des stipules. Les fleurs sont régulières, solitaires ou réunies en infloresences. Leur calice est presque toujours formé de 5 sépales, pendant que la corolle possède 5 pétales.

Quelques exemples : Rosa sempévirens L., Tafkert ( Azenzu ) Le rosier toujours vert /

35 

Famille des Polygonacées : Elle comprend des plantes, souvent herbacées, bien répandues dans nos montagnes. Leurs feuilles, simples et alternes, ont la particularité de présenter des stipules oudées entre elle, de façon à former une graine membraneuse, dite ochrée, embrassant la tige. Les fleurs de cette famille, petites et peu éclatantes, comprennent 3 à 5 languettes presques égales, qui constituent la périanthe. Le nombre des étamines varie de 4 à 8. Le fruit est un akène, contenant une graine unique.

Quelques exemples : Rumex L., Tasemmumt, Oseille / R. thyrsoides, Tasmu ( Azzemut ), -, /

 

ajedjig n tafsut

  Plante de la famille des Amaryllidacées ( Ph. B. Zahi )

 

Sources :

1- Debeaux Jean Odon, Flore de la Kabylie du Djurdjura, 1894, Editions P. Klincksieck - Paris

2- Le petit guide de la flore alpine, Francesco Bianchini, Hachette 1967.

3- http://www.creapharma.ch/plante_medicinale.htm

 

AVERTISSEMENT:

La valeur scientifique de cet article est toute relative. Il est rédigé seulement dans le but de permettre à tout un chacun de comprendre un peu mieux la montagne.

 

NB: Un glossaire des plantes sera mis en ligne sous forme de page, afin de vous apporter toute l'aide utile à la compréhension des termes.

 

Le 22/01/2012

Commenter cet article

Kahina 03/01/2015 13:57

J'ajoute que la lavande stoechas Amzir est excellente en tisane ( couvrir la casserole en cours d'ébullition comme pour toutes les infusions ) si on se sent " mal au cœur" c'est à dire si on a envie de vomir parce qu'on a mangé quelque chose qui contenait trop d'huile, par exemple des bouraks. C'est souverain pour couper l'envie de vomir et les malaises intenses qui vont avec.

Kahina 22/11/2014 20:23

Amzir n'est pas la lavande angustifolia ( lavandula angustifolia et non "augustifolia " ) mais la lavande stoechas ( lavandula stoechas ) dite encore lavande papillon, lavande sauvage, lavande maritime. Les deux lavandes ont beaucoup de différences, notamment en parfum et en huile essentielle. Car la lavande angustifolia dite encore lavande fine donne un parfum exploité en parfumerie et en aromathérapie, ce que ne permet pas la lavande stoechas à odeur très camphrée et dont l'huile essentielle est abortive. Salutations.

ADD 24/11/2014 17:41

Merci pour la précision; elle est d'importance. Bien cordialement.