Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par ⵉⵎⴻⴷⴷⵓⴽⴰⵍ ⵏ ⵊⴻⵕⵊⴻⵕ

chacal-dore.jpg

Le chacal doré est un animal qui n'est pas en danger d'extinction mais qui est néanmoins protégé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES). Sa morphologie fait de lui un cannidé proche du loup. Animal farouche, il évite au maximum, sauf s'il est tenaillé par la faim, les endroits habités. Il vit en couple entouré de ses petits, et il est capable de s'adapter à toutes les situations relatives à ses besoins alimentaires. Il est aussi capable de rester plusieurs jours de suite sans boire ni manger, ce qui lui permet de traverser de longues étendues désertiques. Son aire de répartition géographique s'étend de l'atlantique jusqu'aux confins du sous-continent indien. Ces trois dernière années, on a noté sa progression vers l'Europe de l'Est et l'Europe du Sud. Rusé et agile, le chacal doré reste un fin chasseur, poursuivant sa proie jusqu'à l'épuisement, avant de la faire tomber et de la dépecer en plusieurs morceaux dont il cache certains pour les jours de disette.

Caractéristiques:

  • Taille : 70 à 85 cm
  • Hauteur au garrot : 45 cm en moyenne
  • Longueur de la queue : 25 cm
  • Poids : 10 à 11 kg
  • Vitesse maximale : 45 km/h

Le chacal dans les contes et légendes:

Dans toutes les littératures, écrites ou orales, tous les peuples du monde, parmi eux les kabyles, racontent des fables et des contes où les animaux tiennent une place centrale, et  où, naturellement, le chacal joue un grand rôle. Le chacal, flanqué du surnom de Mhand Uccen, apparaît plus souvent que le renard qui, pourtant, est censé être plus rusé.

Toutefois, le chacal, aussi habile qu'on se l'imagine, se laisse parfois duper par les autres animaux. Comme si les narrateurs aiment à faire du plus rusé d'entre eux un être facile à tromper et qui n'échappe pas aux pièges que lui tendent le lièvre ou le hérisson.

 

On raconte qu'une fois un imam avait voulu conseiller un chacal qui ne tenait pas en place. Il lui dit à peu près ceci : " Ya si Mhand, essaie de rester en place et d'attendre ta part de mektoub. Crois en ton Seigneur et sois patient! Il ne te sert à rien de chaparder et de courir dans tous les sens matin et soir, c'est ton Créateur qui pourvoira à tes besoins." Et Mhand de passer le restant de la journée et toute la nuit à méditer, oubliant jusqu'à se nourrir. Le lendemain, tenaillé par la faim, il alla s'installer sous une vigne dont le fruit était hors de portée. Il attenda longuement jusqu'au crépuscule que le Bon Dieu veuille bien détacher quelques raisins et les lui mettre entre les dents. En vain. Il prit alors son élan, sauta en l'air, attrapa une grappe au passage, avant de retomber sur ses pattes. Et il dit tout haut, comme s'il s'adressait à une assistance : " C'est vrai que les destin existe mais il faut, aussi, savoir sauter parfois".

Commenter cet article