Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Imeddukal n Jerjer

Tasraft n Mesɛud est un aven important. Il s'ouvre dans le lapiaz de la Targa Irumiyen, au creux d'un bogaz. Creusé au détriment d'une faille subverticale, il plonge à 100 m pratiquement d'un seul jet. À - 30 m se trouve un premier névé ( qui disparaît vers la fin août ) posé sur un palier formé de gros blocs coincés dans le grand puits. On le franchit latéralement. Notons que ce dispositif doit être celui de la plupart des avens où le bouchon est impénétrable. Le second névé s'étend verticalement sur plus de 15 m ( un puits de 20 m permet d'en parcourir une partie ).

Remarquons qu'à - 80 m, une petite faille perpendiculaire à la première et montrant une brèche de broyage donne à l'aven son ampleur. Du lapiaz jusqu'à - 30 m, d'énormes cannelures découpent la paroi normale. Elles atteignent plus de 50 cm de diamètre. Plus bas, les parois deviennent surplombantes.

Il est incontestable que les eaux de fonte des névés sont corrosives et générent ces microformes. À la base du premier névé, l'eau de fonte, non encore chargée, a donné un pH de 5.

Les névés sont parfois permanents, mais la pluapart résistent jusqu'à la fin de l'automne même si ils présentent une importante fusion en été. La température de l'air, au niveau du névé, fluctue autour de 1°C.

 

 

tasraft-messaoud.jpg

 

Source : Yves QUINIF , Contribution à l'étude des cavités karstiques du Djurdjura. 1978

 

tasraf-copie-1.jpg

 

    Photo B. Zahi

 

- Lire aussi : La caverne à la loupe.  

Commenter cet article