Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par mohal

Sur la route sinueuse qui surplombe en parallèle l'oued Chiffa, on aperçoit des rails et des tunnels d'une voie ferrée pittoresque, qui représente le premier chemin de fer d’Algérie. La ligne Alger Blida a été inaugurée en 1862, c'est seulement en 1920 qu'on a fini de traverser et de percer les mamelons des gorges de la Chiffa, pour rejoindre Djelfa.

En passant en voiture par cette route, les voyageurs ne peuvent pas s'empêcher de s'arrêter pour diverses raisons : se désaltérer d'eau de source, pour le plaisir des yeux, prendre des photos, admirer le paysage et les signes.

Singe-Chiffa.jpgÀ propos de singe, j'ai encore une histoire à vous raconter. Dans son livre " L'hiver à Alger " 1864, Charles Desprez nous conte les mésaventures d'un Polonais qui avait fui sa patrie tombée sous le joug des Prussiens, s'était engagé dans la Légion étrangère qui participe à la conquête de l'Algérie, puis avait déserté et gagné la montagne où il vivait, vêtu comme les habitants du pays, sous le nom de Mohammed. 
 
"Une nuit, surpris par une tempête, il se réfugia dans une grotte, mais le jour venu, quand il voulut sortir, la neige qui obstruait l'entrée de la caverne l'en empêcha. Jetant les yeux autour de lui, il aperçut une bande de singes qui l'observaient. Mohammed grelottait. Il ramassa des branches mortes et alluma un grand feu. La vue de la flamme effraya d'abord les singes qui s'enfuirent au fond de la grotte, mais peu à peu ceux-ci revinrent et s'assirent en cercle autour du foyer 
 
Malheureusement, la chaleur ne remplit pas l'estomac et Mohammed sentait la faim le tenailler. Soudain, un singe se lève, sort de la caverne, puis reparaît les bras chargés de figues, de noix, de glands doux. Tous les singes, alors, de tendre la main pour recevoir leur pitance. Mohammed tendit la sienne et reçut sa part. Il chauffait ses compagnons, eux le nourrissaient ! Dans l'intervalle des repas, il jouait avec les plus jeunes. Puis, un matin, la neige s'étant fondue, les singes quittèrent la caverne et leur hôte dut faire comme eux. " J'ai, assurait-il plus tard, vécu là quinze jours parmi les meilleurs de ma vie ". 
 

Commenter cet article

JACQUELINE 11/12/2009 20:03


Heureuse de vous accueillir dans ma communauté!
Je suis allée dans les gorges de la Chiffa en mai dernier mais ces pauvres petits singes sont rares...car la circulation est impitoyable!
A bientot!


saliha 22/11/2009 15:23


Bonsoir.Med Tabeche.
Cet été j'ai vu et admiré des petites colonies de singes àYakouren et Yemma Gouraya (Bougie),est ce que tous ces singes et tous ceux des autres régions d'Algérie font partie de la même
famille:"singe Magot".Merci.


Mohamed 22/11/2009 22:33


Bonsoir Saliha, Les singes d'Afrique du nord, de Gibraltar et d'Alsace (1969), sont de la même famille. Le nom scientifique du singe magot est : Macaca sylvanus, Il est omnivore et se caractérise
par l'absence de queue. Le macaque berbère avec son cousin du Japon, qui sait se baigner dans l'eau chaude, sont les primates les plus septentrionaux. Chez nous, "certains" n'aiment pas ces animaux
et d'autres, par ignorance les empoisonnent et pourchassent au point que l'espèce est menacée. Je ne suis pas spécialiste en la matière, j'ai écouté les responsables des parcs nationaux et "écouté
les singes aussi",
http://amis-du-djurdjura.over-blog.com/article-le-singe-magot-a-tikjda-39582539.html
est il n'est pas nécessaire d'être spécialiste en voyant le drame et comprendre, que l'espèce est vraiment en danger. Si tu repasses à Yakouren et Yemma Gouraya, prends des images de ces
merveilleux animaux (pour ne pas dire bêtes) qu'on publiera sur notre site, qui est aussi le tien. Merci.


sonja 16/11/2009 17:48


Bonjour cher ami
Voilà que je parcours ces merveilleuses pages que tu nous offres, depuis que tu m'as envoyé ses coordonnées. Jusqu'ici j'ai eu des empêchements de santé qui m'ont un peu éloignée de la machine. Mon
blog était d'ailleurs lui aussi en pause.
Tu déposes ici d'autres choses, mais toutes sont merveilleusement construites. C'est un plaisir que de marcher sur tes pas à travers la nature et bien des notes sur notre environnement. Là je viens
de finir de lire et de regarder la vidéo.
Mais j'ai pris un certain plaisir à lire l'histoire de mohammed. Etrange mais pas impossible. Il y a tant d'histoires sur l'homme et l'animal qui surprennent parfois. Un échange d'intelligence et
de gentillesse... D'où l'importance de ne pas troubler le quotidien des animaux sauvages. Et avoir les gestes qu'il faut.
C'est un véritable enchantement que de te lire par ici aussi.
Je te souhaite une excellente soirée et te dis à un autre jour.
Amitié
Sonia


mohal 17/11/2009 18:02


Bonsoir amie Sonia,
Même si tu ne le disais jamais, je m'étais un peu douté que tu avais des soucis de santé. Concernant ce blog, je ne suis pas seul dessus ( d'ailleurs le présent article n'est pas de moi mais de mon
ami Mohamed). En prenant l'initiative de créer cet espace dédié au Djurdjura et à son environnement, c'était dans le but fédérer toutes les bonnes volontés afin de faire connaitre ce site
exceptionnel mais aussi sauver ce qui pourrait l'être de la bêtise humaine.

En te souhaitant un bon rétablissement, je te renouvelle mes amitiés les plus sincères. Prends soin de toi et à bientôt.