Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Ghania BOUMEKOUZ

rando-003-copie-1.JPG

Les animaux de la montagne sont très difficiles à apercevoir car souvent ils ne sortent que la nuit. La présence de l'homme à proximité de leurs territoires n'arrange pas les choses et les rend de plus en plus discrets et méfiants. Mais derrière leur passage, on peut retrouver des traces, des empreintes, des crottes, de la terre retournée, une herbe couchée, une branche cassée...Si vous êtes matinal et savez être à l'affût en étant patient et fin observateur, vous avez de très grandes chances d'en relever. Si vous voulez les surprendre pour un cliché ou deux, n'allez pas à leur recherche, restez plutôt en sentinelle dans un lieu stratégique qu'ils sont obligés d'emprunter.

                                                                     

Par exemple, les sangliers qui colonisent nos forêts sont méfiants et se déplacent en groupe pendant la nuit. Si vous en rencontrez de solitaires, dites-vous bien qu'ils sont vieux. Se nourrissant de glands et de champignons, ils n'hésitent pas cependant à labourer le sol à la recherche de quelques racines. Parfois, c'est des champs qu'il s'agit. Autre indice de leur passage, c'est dans les points d'eau qu'on peut le déceler : on y remarque de la boue éparpillée ( la souille) avec laquelle ils font leur toilette. 

 

Le lynx dont on dit qu'il est rare ( s'il n'a pas complètement disparu du Djurdjura), est un magnifique félin qui a pour utilité la destruction du gibier malade. Il est très difficile de le pister à la trace parce qu'il en laisse très peu. ( Nous consacrerons un article à ce magnifique animal dans les mois à venir)

La genette, chasseuse de souris, dégage une odeur particulière par ses glandes à musc. Le renard quant à lui, rusé, agile, prudent...est l'animal sauvage qui a le plus su s'adapter à l'homme. Il se nourrit de lapins, souris, fruits et ne s'attaque vraiment aux poules que quand la survie de sa famille en dépend. On peut identifier son passage si les laissées retrouvées mesurent entre 8 et 10 cm.

 

L'activité que je vous propose : jouer au détective de la forêt en analysant les crottes d'animaux ou en relevant les indices de leur passage. Les crottes marquent leurs territoires mais peuvent aussi nous renseigner sur leur alimentation. ( Voir ici: link)

Quelques indices: les crottes de lapin mesurent 1 cm de diamètre, les repères de lièvre 1,5 à 2 cm. Les laissées de sanglier 8 cm de longueur et sont formées d'anneaux successifs, celles du renard se terminent par un filament.

 

Le 10/11/2010

ghaniboum@amis-du-djurdjura.info

Source: Les animaux de la montagne de Louis Berry.

Sur la photo: terrier de lièvres à la lisière d'une forêt.

Commenter cet article

sonja 29/12/2010 10:35



Les forêts sont un vrai plaisir pour qui sait prendre son temps. L'aube et un instant privilégié pour le promeneur en quête d'une belle rencontre.Tous ces conseils sont judicieux, car on peut
vérifier que le lever du soleil, et une grosse brassée de patience peuvent nous enrichir de bien des rencontres.
A biêntôt de revenir
Sonia



Imddukal n Jeṛjeṛ 30/12/2010 18:42



Maintenant que vous le dites, nous nous rendons compte que rares sont ceux d'entre-nous qui assistent au lever du soleil.Une bonne et heureuse année amie Sonja et à bientôt.