Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Ghania BOUMEKOUZ

Beaucoup ont la phobie des serpents et partent les jambes au cou, dès qu'ils en aperçoivent. Certains, de peur, réagissent avec violence en cherchant à les tuer. Pourtant, dans le Djurdjura, les serpents et autres orvets ne sont pas toujours dangereux et sont les premiers à fuir dès que vous vous en approchez. Ils n'attaquent jamais, et, de mémoire d'homme, aucun fait ne nous a été rapporté quant à une morsure de serpent. Savoir les observer, c'est déjà faire un grand pas vers leur connaissance. Dans les jardins par exemple, ce sont eux qui se débarrassent des limaces et rongeurs très nuisibles aux plantations. Une grenouille ou une souris avalée par un serpent suffit à le nourrir pendant plusieurs jours.

 

Talafsa d-imeqerqer Ph. Bandou

 

Un crapaud avalé par une couleuvre dans le Djurdjura ( Photo. M. Bandou )

 

Quand vous vous promenez au bord des rivières, vous avez de fortes chances de trouver des peaux de serpents abandonnées. En effet, les serpents muent plusieurs fois par an, et c'est pendant cette période si délicate qu'ils sont à la merci de leurs ennemis, les hérissons ou les oiseaux de proie.

 

Sur les sentiers de nos montagnes, lorsqu'il nous arrive de marquer des haltes pour souffler, nous avons tout le loisir de constater qu'autour de nous, sur les roches,  des lézards bronzent au soleil. En vérité, ils ne bronzent pas mais font plutôt le plein d'énergie. 

 

Les lézards, comme les serpents, les caméléons et les tortues sont des reptiles, des animaux à sang froid dont la température varie avec celle de l'extérieur. Ils sont très actifs en été et se montrent très peu en hiver.

 

Au sortir de l'hiver, justement, nos cours d'eau retentissent de croassements. Ce sont les mâles des grenouilles qui font tout ce tapage en gonflant leurs sacs vocaux. Et s'ils le font, c'est bien pour attirer les femelles. L'accouplement se produit toujours dans l'eau où les oeufs pondus, sont rapidement fécondés par le mâle.

La ponte restera environ 15 jours dans l'eau avant l'éclosion. Les têtards qui en sortent vont subir plusieurs métamorphoses et, trois mois après, deviennent des grenouilles adultes.

Parmi les batraciens, outre la grenouille, nous citerons la rainette verte, reine du lac Gulmim, le crapaud, la salamandre...etc

 

La plupart des reptiles ou batraciens sont ovipares. Mais, chez l'orvet, vous ne risquez pas de voir la forme des oeufs parce que ces derniers éclosent dans le corps de la femelle qui donne naissance à des petits vivants. On dit que les orvets sont OVOVIVIPARES. Certains lézards sont carrément vivipares comme les mammifères.

 

- Comment faire pour distinguer la vipère ( dangereuse ) d'une couleuvre ( inoffensive ) ?

 

* Au niveau de la forme de la tête: Celle de la vipère est triangulaire à petites écailles et celle de la couleuvre ovale à grosses écailles

* Au niveau de l'oeil: La pupille est fendue chez la vipère et ronde chez la couleuvre

* Au niveau de la queue: Elle se rétrécit chez la vipère. Elle est effilée chez la couleuvre

* Au niveau de la taille: C'est l'indice de taille! 70 cm maximum pour la vipère, quand la couleuvre peut dépasser 1m.   

 

Nous rappelons que la vipère aspic qui vit dans le Djurdjura, même relativement dangereuse, est une espèce protégée (link)           

 

 

Visiter le site d'un passionné du sujet  :  http://www.batraciens-reptiles.com

Source: Reptiles et Amphibiens, Mark O'shea - Larousse, 2005.

Commenter cet article