Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Ali Birouni

Dans le Djurdjura de notre enfance, presque tous nos jeux collectifs et autres jeux de sociétés étaient de notre propre fabrique, sans modèle déposé, sans droits de propriété, et ça nous enchantait de les partager en famille ou en groupe, entre amis. C'était une époque géniale tant du point de vue affectif que pour son côté inventivité.

Qu'a t-on fait depuis de ces cerfs-volants de fortune de notre enfance, que nous fabriquions de bric et de broc, qui épousaient toutes les formes et toutes les couleurs, et qui égayaient nos cieux?  Est-ce à dire que l'enfance en ce début d'un nouveau siècle n'épouse plus les rêves? Et pour quelle raison leur ôterait-on cette part de rêve à laquelle les enfants d'aujourd'hui ont aussi droit?

De nos jours, vous me direz que nos enfants sont passés à autre chose : jeux en réseau via internet et consoles japonaises ne leur laissent guère de temps à perdre à sculpter des arcs et des flèches avec des branches d'olivier, avec tous les risques d'accidents que cela entraîne. Oui, d'accord, mais admettez à l'aune de l'ere moderne et individualiste que nous vivons, qu'il n'y a rien de tel  pour stimuler l'intelligence et maintenir un lien social, que le dénuement et le manque. Mais pour rien au monde, je ne voudrais revenir à une vie de privations de toutes sortes dont nous n'avions que trop souffert. Comprenez-moi, je voudrais juste que nous gardions une part de nous mêmes, de notre authenticité, de notre génie, tout en vivant parcimonieusement ou pleinement la mondialisation. À défaut de pouvoir l'éviter.

 

divers-080.JPG

Commenter cet article