Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par ⵉⵎⴻⴷⴷⵓⴽⴰⵍ ⵏ ⵊⴻⵕⵊⴻⵕ

Les Aurès? Ne vous y rendez pas en été car les chaleurs sont suffocantes. Ne vous y rendez pas non plus en hiver parce que les neiges bloquent les passages et les pluies sont orageuses. Allez-y plutôt au printemps ou en automne! Pendant ces deux saisons, les vues sont dégagées et les paysages admirables. Si l'ensemble des chemins de randonnées suivent les routes nationales et autres chemins de wilaya, la plupart empruntent des pistes et des chemins piétons. Les véhicules - ou les motos - doivent être parés à toute épreuve et suffisamment équipés. L'hôtellerie et la restauration restent cantonnés aux villes et peu de moyens sont disponibles au coeur de la montagne, à moins de faire appel à l'hospitalité légendaire des Chaouis. Les contrastes qu'offrent les montagnes des Aurès avec l'environnement et les saisons, notamment les différents reliefs et la végétation riche, dense par endroits et diverse, une architecture typique et authentique, permettent aux amateurs de photos de réaliser des clichés d'une beauté exceptionnelle.

Quand les temps sont cléments, vous trouverez aux abords des routes toutes sortes de victuailles garanties fraiches, vendues par des enfants pour améliorer le quotidien de leur famille. Mais vous trouverez aussi des produits artisanaux aux abords de certaines villes : tapis, bijoux, etc. Parfois, pour certaines familles, comme dans toutes les montagnes du monde, ces activités constituent la principale -pour ne pas dire la seule- source de revenus.

 

Ci-dessous le détail de 2 circuits pour les amateurs de grands espaces :

 

1- Circuit A2 - Tour de Belezma (200 km. 6h environ - Facile)

Au kilomètre 0, on quitte Batna par la RN 3 en direction de Constantine (Station Service). On dépasse successivement les 2 routes de Kasrou ( forêt aménagée et source thermale ), le moulin des ruine et, 10 km plus loin, celle d'El-Madher.

Au kilomètre 12, une piste s'ouvre à gauche, sous la ligne à moyenne tension qui rejoint en raccourci la maison forestière de Ain-Djarma.

Au kilomètre 15, Tourner à gauche: le chemin de wilaya 40 monte en lacets jusqu'à 1043 m au milieu de beaux pin d'Alep, puis descend rapidement, par la maison forestière de Ain-Djarma, vers la plaine de Sériana.

Au kilomètre 28, Sériana, la route croise le chemin de wilaya 153 qui va vers Zana et Ain-Djasser. Elle monte à travers les genévriers jusqu'à un alpage situé à 1300 m, et redescend le lond de l'oued Tadjennt et du djebel Bosdane (1586 m) à droite vers Oued-El-Ma. On dépasse la route du col de Telmet et on gagne Marouana.

Au kilomètre 59, Le chemin de wilaya quitte Marouana dans une large plaine que domine, au nord, le djebel Fourhal (1748 m). On laisse à droite la route de Cheddi, puis on traverse le carrefour qui mène à droite vers charf-El-Ain, et à gauche vers Taxlent. On traverse la vallée de l'Oued Messara

Au kilomètre 84, Ras-El-Aioun qu'on traverse pour rejoindre le chemin de wilaya 35 qui mène de Ain-Azel à Barika. C'est la que se trouvaient les anciennes pépinières du barrage vert ( Station Service ). Prendre ensuite à gauche vers le Sud.

Au kilomètre 100, n Gaous, "Nicivibus" au temps des Romains. Une région cultivée au pied du djebel Bou-Taleb (1886 m). Avec ses jardins et vergers, elle fut un grand fournisseur du "Barrage vert" et une usine à conserves.

Au kilomètre 115, On rencontre un carrefour menant, à droite, vers Barika et Tobna, et tout droit vers Seganna par le chemin de wilaya 351. On y trouve une source au pied du Kef.

Au kilomètre 137, Seganna. On reprend la RN 28 vers l'Est. On dépasse la route du djebel Metlili et celle de Tilatou, on traverse l'Oued Tilatou et la voie ferrées pour atteindre à Ain-Touta la RN 3.

Au kilomètre 163, Ain-Touta. on y trouve une Station Service et on rentre à Batna par la RN 3.

dossier-3-0001.JPG

 

2- Circuit C1 - Les 3 Cols (120 km. 4h - Moyen)

Au kilomètre 0, on quitte la route de Lambèse au niveau de l'hôpital (Station Service) pour suivre la RN 31 qui contourne la ville.

Au kilomètre 15, Markouna et ses ruines romaines, abandonner à gauche le chemin de wilaya 20 et continuer tout droit vers Arris. Passer par une maison cantonnière, et, dans un tournant " les 3 pierres", vous y trouverez d'autres ruines romaines. Monter la garrigue bordée de pins d'Alep.

Au kilomètre 25, continuer en traversant le chemin de wilaya 54 venant de Timgad et allant vers Menaa. Après le col de Tigenzaz, la route descend en lacets vers l'oued Taga, puis croise le chemin de wilaya de Timgad avant de remonter vers une falaise impressionnante ( la bouche de Constantine ). Le 2ème col, celui de Chechar (1550 m), et ses carrières, ouvre sur une haute plaine habitée et cultivée. On aperçoit les premières maisons Chaouies typiques autour de t'Kouzet. À droite, par delà une zone aride, on a une vue sur l'Adrar Mahmel.

Au kilomètre 38, Ain-Tinn, sa source et sa maison cantonnière, voisine d'une carrière de marbre et d'onyx.

Au kilomètre 40, entre le Teniet-Bu-Ighial et le col de Ain-Tinn (1800 m) part à gauche le chemin de Médina qui permet de gagner le Chélia et Bouhamama. La RN 31 descend en larges lacets vers un plateau bien cultivé, puis sur la flanc d'Ichmoul. Elle s'enfonce le long de l'Oued Taidit que dominent des villages curieusement perchés, puis rejoint la vallée de l'Oued Abiod et le chemin de wilaya 45 qui la suit depuis Médina.

Au kilomètre 60, Arris, reine, coeur et légende des Aurès (1200 m). On doit s'y attarder et ouvrir grands les yeux. Une excursion est possible sur le versant Nord du djebel Zellatou (1972 m) couvert de forêts. On y trouve également les gorges du Kh. Zidame. Une fois la visite finie, on prend, dans le centre d'Arris, le chemin de wilaya qui remonte vers le Nord-Ouest en longeant une gorge très raide.

Au kilomètre 68, Teniet-Baali, col situé à 1725 m, parmi d'antiques cyprès d'où part, sur la crête Sud-Ouest, une piste scabreuse rejoignant le plateau du Moudji et Nouader. Un vaste panorama s'offre au regard comprenant le Ichmoul (2070 m) et le Zellatou (1972 m). La route redescend ensuite en pente raide vers l'Oued-Abdi.

Au kilomètre 72, on rejoint le chemin de wilaya 54 que l'on prend vers le Nord-Est dans une haute vallée d'Alpage, bordée de maquis, près de Baali.

Au kilomètre 83, Teniet-Ressas, col à 1750 m, d'où part la piste qui permet de monter au djebel Mahmel (2321 m).

Au kilomètre 86, Col de Tigzirt (1780 m) d'où descend la route, le long d'un vaste alpage, vers l'Oued-Taga et le village de Baiou

Au kilomètre 95, on retrouve la RN 31 qui rentre sur Lambèse et Batna.

 dossier-3-0002.JPG

Source : En flânant dans les Aurès, de Philippe Thiriez.

Commenter cet article