Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par Brahim Zahi et Ali B.

Comme il l'avait programmé, Saïd Haddid a survolé le Djurdjura. Cela s'était passé le 30 juillet dernier par une belle journée d'été avec un ciel complètement dégagé. Ceux qui étaient là par hasard - peu nombreux il est vrai - et ceux qui étaient invités s'en étaient donnés à coeur joie pour prendre des photos, qui avec son téléphone portable, qui avec un matériel professionnel. Les jours suivants, plusieurs photos et vidéos commencèrent à circuler sur le net. Il faut avouer que l'événement était de taille et rarissime pour les habitués du Djurdjura. C'est pour cette raison que nous ne voulions le rater pour rien au monde.

La route menant vers Tikjda fut donc bloquée pendant plus de 20 minutes, ceci afin de permettre au parapentiste de se préparer tranquillement et en toute sécurité. Après les vérifications d'usage de la toile, la première tentative échoua. Ce n'était que partie remise puisque quelques minutes plus tard, vers 9h30, Saïd, aidé par ses proches, réussit à prendre son envol de Taburt Tamelalt au dessus de Taltat ( à plus de 1600m d'altitude ), en direction de Ouacif-ville où l'atterrissage eut lieu 25 minutes plus tard du côté du lieu dit "cité Taïwan". Pari tenu. 

 

206179_262712260409035_100000107882221_1200643_7101592_n.jpg

 

Nous avions également demandé à M. Tabèche, un vieil ami du Djurdjura, s'il pouvait couvrir l'événement. Chose à laquelle, comme à son habitude, il s'était plié de bonne grâce. Vous pouvez lire son compte-rendu et parcourir ses photos sur son blog :  link

 

Le dimanche 07 août, soit 9 jours après la première tentative, à 14h30, le percnoptère du Djurdjura repart dans le ciel de Kabylie accompagné cette fois-ci par Djaffar, un jeune des Aït-Bouaddou. Ils sautent dans le vide à partir de Tamgert nYefri (1741 m), survolent certains villages de la commune d'Aït-Boumahdi avant de finir leur vol du côté de Kouriet.

 

Cette rencontre entre férus de parapente, originaires tous les deux de la région des Ouadhias, augure de lendemains prometteurs pour les jeunes de la région et ouvre de nouvelles perspectives quant à la protection de nos montagnes. Et nous ne pouvons qu'être comblés et heureux. Merci à tous les deux.

 

said-vol.JPG

 

Des détails, notamment des vidéos, vous seront accessibles dans les jours à venir sur le blog de l'intéressé:   link

Commenter cet article