Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le p'tit conseil naturel

Widgecolo tout sur le bio

Publié par ADD

 

Les images de la honte se passent de tout commentaire, même si l'honorable auteur de ces deux vidéos a pris soin de les expliquer tout long du film, comme s'il s'adressait à des non-voyants. Comment, autrement, expliquer l'état des lieux depuis le temps que les âmes sensibles n'arrêtent pas de crier, à hue et à dia, certes de façon désordonnée, tous les dangers qui menacent la faune et la flore dans le Djurdjura. Les responsables du Parc ne sont peut-être pas là pour gérer les déchets, mais ils ont un statut et des prérogatives pour les interdire, tout simplement. Pourquoi les gérer, en effet, quand on peut sévir en amont? Pour quelle raison serait-on amené à gérer des déchets en haute montagne? Il serait quand même maladroit que ceux qui sont chargés de veiller sur ce Parc nous disent que leur mission se limite à seulement protéger la nature et les animaux? Mais comment donc les protéger? Nous savons la société complètement déstructurée, mais c'est une raison supplémentaire qui devrait inciter tous ceux qui sont en charge de quelque chose à redoubler d'effort et à ne pas abdiquer. Dans le cas du Djurdjura, il n'y a pas 36000 solutions; les maîtres mots sont : Limiter, Interdire, Sanctionner, Verbaliser. Même dans les pays avancés où les citoyens sont éduqués, les libertés, même garanties, sont relatives. Ne fait pas qui veut ce qu'il veut. Surtout dans l'espace public.

Commenter cet article