Chut...qui va là?

Publié le par Ghania Boumekouz

Des espèces endémiques quasiment menacées ou considerées comme rarissimes, voire carrément éteintes, refont surface aux quatre coins du pays depuis quelques mois. Après la réapparition de l'hyène rayée à 3 endroits différents, aussi éloignés les uns des autres : À Zemmora dans la wilaya de Relizane, puis à Khenguet Sidi Nadji au Sud des Aurès et, enfin, tout près de Kef Oum Teboul (El-Tarf), Un groupe de témoins rapporte avoir aperçu un serval à un endroit situé entres les villages de Gheballa et Zarzour, dans la wilaya de Jijel. L'animal était observé en train de dévorer un sanglier. Ce témoignage est corroboré par ceux de chasseurs de la même région, ayant surpris un serval s'enfuyant pour se mettre à l'abri dans la forêt.

Ces réapparitions soudaines et nombreuses sont-elles, à elles seules, une preuve suffisante nous autorisant à penser que ces espèces rares sont en train de se multiplier et de reconquérir le terrain? En l'absence d'observations fiables et d'une étude rondement menée, il est très tôt et surtout aléatoire d'avancer une quelconque hypothèse. Restons à l'affût!

Chut...qui va là?

Publié dans Faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
bonne observation , mais le serval ne mange pas de sanglier :trop grand !!
Répondre
Bonjour,
C'est vrai. Dans 90% des cas , le serval ne s'attaque et n'ingurgite que de petites proies. Cependant, il pourrait arriver qu'il s'en prenne à plus gros. C'est exceptionnel mais ça arrive. Dans le cas que nous citons, nous ne sommes sûrs de rien : ce sont des témoignages que nous avons repris à partir de compte-rendus de presse. Cordialement
T
je crois qu'il s'appel tigre-chat, non? parce que l'hyène c'est un autre animale, on tous cas c'est pas celui sur la photo.
Répondre
A
La réponse est dans le texte.