Timeγras ou les Hommes de bonne volonté.

Publié le par ⵉⵎⴻⴷⴷⵓⴽⴰⵍ ⵏ ⵊⴻⵕⵊⴻⵕ

Image de B. Zahi

Image de B. Zahi

Et voilà...

Je suis dans la clarté qui s’avance
Mes mains sont toutes pleines de désir, le monde est beau
.

Mes yeux ne se lassent pas de regarder les arbres,
Les arbres si pleins d’espoir, les arbres si verts
.

Un sentier ensoleillé s’en va à travers les mûriers.
Je suis à la fenêtre de l’infirmerie
.

Je ne sens pas l’odeur des médicaments.
Les œillets ont dû fleurir quelque part
.

Et voilà, mon amour, et voilà, être captif, là n’est pas la question,
La question est de ne pas se rendre

 

Poème de Nazim HIKMET
Extrait du recueil "il neige dans la nui
t"

Publié dans Haltes du Djurdjura.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article